Comment créer un flyer

Comment réussir son flyer

La création d’un flyer est une mission délicate, car elle fait intervenir un minimum de
créativité et d’inspiration. C’est un domaine qui nécessite aussi la maîtrise des outils
destinés à la création de flyers. Réussir son flyer est cependant très simple si les
éléments de base sont respectés. Voici quelques idées qui vous guideront dans la
conception de votre flyer.

Pour réaliser un bon flyer, il faut faire appel à un bon graphiste ou à une agence de
communication. Pour que votre flyer soit réussi, n’oubliez surtout pas que sa vocation
première est de vendre. De ce fait, son design est aussi important que le message
qu’il véhicule et l’offre qui est exposée sur ce support de publicité. Le design peut
être remis entre les mains du graphiste, mais le message et l’offre ne peuvent
dépendre que de l’annonceur.

Tout d’abord pour imprimer un flyer, le choix est large entre les différents formats, le
plus utilisé est le format A5, souvent plié en deux, le format carte postale qui se
distribue facilement dans les pubs, les bars et les restaurants. Il y a aussi les petits
flyers qui se présentent sous la forme d’une carte de visite et de mini carte.

L’épaisseur du papier dépend surtout du mode de distribution et de la durée de vie
du flyer. Le flyer à distribuer dans la rue est par exemple conçu avec un faible
grammage, car ce type de flyer sera souvent mis à la corbeille après avoir été
distribué. Le flyer à déposer dans un magasin ou dans un lieu de passage possède
une durée de vie un peu plus longue allant à quelques jours à quelques semaines, et
pour cela il faut utiliser un grammage plus important.

Dans le cas des petits budgets, le plus judicieux est d’utiliser un papier d’une couleur
flashy sur lequel sera imprimé un texte en noir, ce qui peut en faire un flyer original
avec un minimum de coût. Une fois que le budget, le mode de distribution et
l’emplacement, ainsi que l’offre principale sont définis, il faut passer à la réalisation
du design du flyer.

La première chose à savoir pour réussir son flyer : La méthode AIDA

La méthode AIDA (Attention – Intérêt – Désir – Action) consiste à attirer l’attention du
prospect. Elle suscite l’intérêt du lecteur en parlant du problème et en proposant la
solution. Elle sert à provoquer le désir chez le consommateur et à le pousser à agir
que ce soit grâce à une promotion, une présentation gratuite ou un coupon de
réduction.
La conception du message dépend du type d’activité et de l’objectif visé, trouver des
prospects ou générer du trafic ou encore augmenter les ventes.

La préparation du contenu du flyer
Le flyer est utilisé pour transmettre un message et sa réussite dépend
essentiellement du message que le flyer va véhiculer. Voici quelques conseils que
vous pourrez suivre pour réussir votre flyer.

La détermination de la cible
Le but du flyer n’est pas seulement de faire passer un message, il doit capter
l’attention de la « cible ». C’est ce qui va faire que le message arrive à bon port. On
commence généralement par la détermination de la cible, car cela permet de mieux
la connaître. Qui sont les éléments de la cible ? Dans quelle zone se trouvent-ils ?
Comment les atteindre ? Etc. Ces questions vont déjà donner des éléments de
réponse par rapport à l’établissement du flyer.

La définition du message à transmettre

Un message captivant est avant tout un message simple. Remarquez que le lecteur
ne passe jamais plus de cinq secondes pour lire un message, ce qui limite le nombre
d’informations à faire passer. Le message doit donc être court et simple. Il faut être
bref, clair et concis, sans encombrer le message avec des blagues ou de l’ironie qui
sera mal comprise. En lisant le flyer, le consommateur devra d’une part comprendre
immédiatement l’offre et d’autre part, s’en souvenir.

L’établissement d’un plan et la définition de l’accroche
L’accroche va attirer l’attention du consommateur et dans ce contexte, il ne faut pas
hésiter à utiliser des mots percutants et mémorisables. Le flyer devra être organisé
en quelques blocs précis exposant le problème, donnant les solutions et détaillant
l’offre. L’utilisation des mots magiques comme : gratuit, facile, offert, promotion,
exceptionnel, peuvent capter l’attention du lecteur. Il faut donc écrire une accroche
percutante qui donnera envie d’en savoir plus.

L’incitation à l’action
On ne conçoit pas un flyer pour le plaisir d’y mettre un message et d’attirer l’attention,
le but est de faire passer le consommateur à l’acte. Vous obtiendrez encore plus de
retour en ajoutant une remise ou une offre spéciale destinée à ceux qui ont reçu le
flyer. C’est d’ailleurs la meilleure manière d’attirer un prospect.

La définition d’une période de validité
Pour attirer les consommateurs au plus vite, il faut limiter la période de validité de
l’offre et créer des coups de cœur si cela est possible. Ceux qui souhaitent profiter de
l’offre s’empresseront ainsi pour y aller.

Guider le prospect dans sa démarche
Pour que le flyer puisse être efficace auprès du prospect, il doit guider le
consommateur en lui indiquant la démarche à suivre afin de bénéficier de l’offre. Le
flyer peut par exemple mentionner un numéro de téléphone à appeler, une adresse
auprès de laquelle se rendre, un nom de site web, etc. en utilisant la forme
impérative comme « Rendez-vous chez… », « Appelez dès maintenant… », etc.

L’utilisation d’un témoignage, d’un résultat d’études ou d’une citation

Le client est toujours rassuré par un témoignage, car cela le met en confiance. Cela
marche encore plus si le nom, la photo et l’adresse de la personne qui témoigne sont
mentionnés sur le support publicitaire. Cela est cependant difficile sur un flyer et il
faut optimiser l’espace disponible. Vous pouvez aussi intégrer un résultat d’enquête
ou un résultat d’étude.

La forme et le contenu du Flyer
La forme du flyer permet de capter l’attention du prospect, car c’est la première
chose qu’il voit au moment où le flyer lui est remis entre les mains. Le flyer doit donc
attirer son attention à la seconde même où il lui passe entre les mains.

Le design du flyer
Le design du flyer doit attirer l’œil du lecteur, car l’offreur ne dispose que de quelques
millisecondes pour inciter le prospect à lire cette offre. Il faut avoir recours à des
couleurs originales et chatoyantes et mêmes flashy si cela est nécessaire. Tout
dépend également de l’offre à présenter, la couleur noire est plus classe. Elle
représente des produits hauts de gamme. Les couleurs criardes par contre sont
plutôt destinées aux jeunes.

Le flyer peut comporter une image, car c’est connu de tous qu’une image illustre
mieux que les mots. Il ne faut cependant pas mettre trop de petites images. À la
place, il faut privilégier une image grande et illustrative qui attire l’œil au premier
regard.
Un graphisme ou une image qui attire l’œil attire immédiatement l’attention et permet
déjà de faire passer le message ou le slogan.

Il faut veiller à ce que les images soient soignées et fidèles à l’image du produit. Vous
pouvez utiliser à cet effet des images libres de droits, mais pas n’importe laquelle,
l’image doit illustrer l’offre à mettre en évidence sur le flyer. En effet, il faut savoir que
c’est l’image qui illustre l’offre et non l’inverse.

Le visuel

Le visuel du flyer comprend ses éléments typographiques, les dessins qu’on y
trouve, les illustrations et les logos. En gros, cela concerne tout ce qui est image.
C’est ce que la personne qui reçoit le flyer perçoit en premier et elle est importante
pour l’accroche. Le visuel va de pair avec la méthode AIDA (Accroche, Intérêt, Désir,
Action). Pour cette raison, le visuel de votre flyer doit être différent de ce qu’on voit
habituellement. Le visuel vous permet de vous démarquer des autres.

Les logiciels utilisés pourcréer un flyer réussi
Il existe plusieurs logiciels qui sont faciles à prendre en main pour la création d’un
flyer réussi.

Le plus facile : Les suites Office ou Libre Office
La suite d’outils de bureautique de Microsoft ainsi que la suite gratuite Libre Office,
anciennement connue sous l’appellation Open Office, permettent de créer des flyers
de manière très simple même si le résultat n’est pas exceptionnel. L’avantage de ces
outils est qu’ils sont connus par les utilisateurs et qu’ils sont faciles à manipuler.
Microsoft dispose d’une galerie Clipart et Wordart qui permet d’illustrer un flyer et de
le créer sous Word, sous PowerPoint ou encore sous Publisher. Il existe également
des bases de création dans la bibliothèque de modèles Office.

Les logiciels semi-pros
C’est assez prétentieux de parler de logiciels semi-pros, il s’agit surtout de logiciels
gratuits et/ou à bas prix qui permettent de concevoir des flyers. Certains logiciels
sont faciles à utiliser et sont pratiquement similaires aux suites de bureautiques, alors
que d’autres sont un peu plus complexes et nécessitent quelques heures d’utilisation
avant l’obtention d’un premier résultat. On peut citer à ce titre The Gimp, Scribus,
Paint.net, Inkscape dans la catégorie des logiciels gratuits, et PaintShop Pro,
PhotoFiltre et iCalamus parmi les logiciels payants.

Les logiciels professionnels
Un logiciel professionnel offre beaucoup plus de marge de manœuvre pour la
création de flyer et autres supports publicitaires. Les prix sont un peu plus élevés,
mais il est possible de les louer pour une certaine durée. On peut citer à titre
d’exemple InDesign, Photoshop, Illustrator, Corel Draw Graphics Suite et
QuarkXPress.

Les solutions de cr
éation de flyers en ligne

Il existe de nombreux sites qui proposent la création de flyers et d’autres produits
d’impression en ligne. Vous pouvez choisir d’imprimer tout de suite après la
passation de votre commande ou récupérer votre fichier au format PDF pour aller
l’imprimer dans un magasin.

Lescrit
èresàretenirpourle choixd’unlogicielde créationde flyer

Il n’existe pas de critère précis à retenir, car la conception de flyer implique une
grande imagination avant tout recours à un logiciel de Publicité Assistée par
Ordinateur.
Pour réussir le flyer, il faut choisir un logiciel qui propose le paramétrage de la
résolution et qui possède un mode colorimétrique CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir).
Ce sont les deux principaux critères à retenir pour l’impression d’un flyer réussi. Il y a
à ce titre les logiciels Corel Photopaint et Adobe Photoshop, Corel Draw et Quark
Press qui sont respectivement des logiciels de dessins vectoriels et des logiciels de
mise en page.

Les logiciels
à éviter pour la réussite du flyer

Certains logiciels s’avèrent être performants pour retoucher les images, mais
n’offrent pas assez de format pour l’impression d’un flyer. C’est par exemple le cas
du logiciel Publisher, il est simple à utiliser, mais ce n’est pas le plus courant dans la
conception de flyer, car il n’est pas forcément compatible avec les formats de flyers
habituels. Ainsi, au moment de l’impression, l’imprimeur ne pourra par forcément lire
le fichier à imprimer, ce qui revient à une perte de temps. Word est aussi un logiciel
simple pour les débutants, mais il n’offre que peu d’alternatives pour la création de
flyers.

Est-il possible d’utiliser des logiciels gratuits ?
Il y a en effet des logiciels gratuits, mais ils ne procureront pas forcément le même
résultat issu des logiciels professionnels. On ne peut cependant pas nier le fait que
certains logiciels gratuits procurent une qualité impressionnante. Il y a à cet effet le
logiciel GIMP qui propose à la fois le mode colorimétrique et le paramétrage de la
résolution, Inkscape qui est performant, mais plus compliqué au niveau de la prise en
main. Inkscape est plus spécifique au monde de l’imprimerie alors que GIMP n’offre
que des fonctionnalités généralistes. Ces deux logiciels trouvent néanmoins une
bonne place dans la création de flyers réussis s’il s’agit d’une conception ponctuelle.

Nous vous invitons a essayer notre site web
Minuteflyer.com, avec son logiciel
gratuit , sans inscription et sans installation, vous n’avez pas besoin de compétences
en informatique.
Ce logiciel a été pensé pour une prise en main rapide et facile.

Le choix du support

Le support permet a priori d’attirer l’attention du prospect qui jugera de la fiabilité de
l’offre en fonction de la qualité d’impression, du papier, du format et du grammage.
Le support fait l’entrée en matière et reflète le message qui se trouve gravé dessus.
Au-delà du visuel, le contact avec le flyer (toucher) peut créer un bon ou un mauvais
ressenti chez le consommateur. Un élément particulier comme du vernis sélectif
permettra de donner une plus-value au flyer. Dans le cas de la promotion de parfum
par exemple, une impression de mauvaise qualité sur un papier bas de gamme
pourrait nuire à l’image du produit avant même sa promotion. On recommande
généralement les services d’un imprimeur qualifié qui saura conseiller au niveau du
choix du papier et de l’impression, en tenant compte de la réduction de l’empreinte
écologique.

Le grammage du flyer
Le grammage suscite l’intérêt dès le premier coup d’œil et au premier toucher, il
existe différents types de grammage en fonction de l’utilisation du flyer, de sa
diffusion et de la cible à atteindre. Pour une distribution libre dans les endroits
publics, il faut par exemple utiliser un papier à faible grammage et qui sera moins
onéreux, c’est-à-dire à un grammage de 115 g ou 135 g.

– Le flyer 90g : C’est un papier léger qui est destiné aux flyers pas chers. On
l’utilise généralement pour les grands formats. Ce grammage faible permet
d’économiser sur les coûts d’envoi et de limiter le poids. On l’utilise pour la
distribution à grande échelle, le publipostage et l’affichage.

– Le flyer 115 g : Il s’agit dans la plupart des cas d’un papier écologique et
recyclé. Ce type de flyer est utilisé par les personnes impliquées dans la
préservation de l’environnement.

– Le flyer 135g : Le grammage de ce flyer est léger, et c’est le grammage
standard pour l’impression des flyers. C’est un flyer économique utilisé comme
support publicitaire classique. Ce type de flyer est destiné à la distribution de
masse et au publipostage.
– Le flyer 170 g : Ce grammage est utilisé pour une distribution à grande
échelle. On peut utiliser ce flyer pour représenter une image qualitative d’un
produit. Le grammage est moins léger que celui d’un flyer habituel et offre
donc plus de tenue.

– Le flyer 250 g : Le grammage de ce flyer est plus fort, ce qui lui rend plus
résistant. Il est à un niveau plus élevé que le flyer classique et s’utilise sur les
présentoirs et sur les comptoirs de commerce. On l’utilise également en guise
d’invitation.

– Le flyer 300g : C’est un flyer imprimé sur du papier recyclé mais d’un fort
grammage qui lui assure une plus longue durée de vie comparé au flyer de
115 g recyclé.

– Le flyer 350 g : Il se présente sous un papier cartonné avec de bonnes
finitions comme le vernis sélectif et le pelliculage. Ce flyer est un flyer haut de
gamme qui est utilisé auprès d’une cible très importante. Il est utilisé pour
promouvoir un évènement important ou un produit haut de gamme.

Dans un souci de respect de l’environnement, les imprimeurs utilisent des papiers
certifiés PEFC et FSC. Ce sont des papiers qui ont été fabriqués à partir des arbres
issus de forêts assurant une gestion durable, ce qui fait que l’impact écologique offert
par ces gammes de papier est meilleur que celui des papiers recyclés. Toujours dans
ce cadre de protection environnementale, il faut également choisir une imprimerie
possédant le Label Imprin’Vert pour imprimer les flyers et les supports publicitaires.

Le type de papier à utiliser pour réussir son flyer
Pour réussir le flyer, il faut miser sur la qualité d’impression, ce qui dépend de
plusieurs paramètres. Les graphistes conseillent généralement les papiers couchés
pour cela.

Le papier couché est un papier qui possède de nombreuses couches de pigments
qui permettent d’optimiser l’apparence, l’étanchéité et le toucher du papier. Les
couches sont composées de particules minérales qui ont été placées sur le papier au
cours de l’opération de couchage. La couche du papier est appelée « sauce de
couchage », elle contient entre 80 et 92 % de pigments fins et entre 8 et 20 % de
produits liants.
Le papier couché se décline en trois catégories, le papier couché brillant, le papier
couché demi-mat, et le papier couché mat. Le premier est destiné à l’impression des
flyers qui contiennent de nombreuses images ou qui sont chargés de couleurs
intenses. Le deuxième est utilisé pour l’impression des flyers d’un aspect haut de
gamme, car c’est un papier satiné et doux au toucher. Le troisième peut servir aux
flyers à manipuler, car le papier couché mat résiste mieux aux différents frottements.

Le format du flyer

Le format du flyer se rapporte à ses dimensions. On le choisit en fonction du
message qu’il faut faire passer et selon la manière dont le flyer sera distribué. Les
dimensions du flyer sont variables, elles peuvent aller du format papier A1 (1189 mm
x 841 mm) au format d’une carte de visite.

On utilise cependant le format A5 (148 x 210 mm) dans la plupart des cas, que ce
soit pour promouvoir un commerce ou annoncer un évènement culturel, social ou
sportif.

Le format A5 est facile à distribuer, il se dépose sur des présentoirs dans les libres
services, se distribue dans les boîtes aux lettres ou sur les parebrises. Le flyer du
format A5 permet donc une plus large diffusion du message. En plus, son coût est
plus avantageux.

Le format A4 (210 mm x 297 mm) est plutôt destiné aux longs messages. Il attire
l’attention, car il dispose d’un plus grand impact visuel comparé au format A5. On
l’utilise pour les courriers publicitaires, les expositions, les campagnes électorales et
les annonces.

Le format A3 (297 mm x 420 mm) représente le flyer évènementiel par excellence. Il
est utilisé pour annoncer des manifestations et des évènements. Ce type de flyer
peut être affiché et s’utilise parfaitement dans le monde culturel.

On utilise souvent le papier couché pour l’impression d’un flyer, car il est plus
résistant que le papier non couché. En effet, il est plus épais et cela lui confère une
durée de vie plus élevée.

La r
ésolution et la mise en page

Le flyer est généralement travaillé avec une résolution de 300 dpi ou pixels par
pouce. Pour ce qui est de la mise en page, le flyer doit comporter au minimum 2 mm
de marge technique et 2 mm de fond perdus.
Sur cette zone, il ne faut pas insérer de logo ou de texte, car il risquerait de se perdre
lors du découpage au massicot. Pour ne pas se tromper, on peut utiliser des gabarits
destinés à l’impression de flyer et disponibles auprès d’un service d’imprimerie.

Le recto-verso
C’est souvent le recto du flyer qui est le plus important et c’est donc sur le recto que
l’essentiel du message est imprimé. D’ailleurs, il n’est pas très courant d’imprimer au
verso du flyer. Si votre offre nécessite cependant des arguments supplémentaires,
vous pouvez imprimer le flyer des deux côtés.

La forme du message et les images
Comme la qualité du support, la forme du message et la disposition des images
facilitent la communication avec le prospect. Il existe de nombreuses couleurs qui se
marient entre elles et il ne faut pas hésiter à les utiliser. La police et la taille du texte
sont aussi importantes.

Les mots qui doivent attirer sont impérativement mis en valeur, en gras ou en
majuscules ou encore dans une taille plus grande que celle des autres. Une police
originale et des images qui attirent l’œil permettent de mettre en valeur le message,
tout en gardant une proportion modérée pour ne pas en faire trop.

Pour réussir le flyer, il faut trouver les codes couleur utilisés dans le secteur d’activité,
les éléments utilisés par la concurrence et la stratégie à adopter. Dans certains
secteurs, il y a déjà une charte graphique bien définie et qui est à respecter. Pour se
démarquer de la concurrence, il faut donc se renseigner pour que le graphisme et la
typographie de votre flyer soient en adéquation avec la charte du secteur. La
typographie doit être facile à lire et sobre, consultable en quelques secondes. Le
message doit être clair pour que le prospect s’en souvienne après l’avoir lu.

La personnalisation du flyer

Un flyer réussi est aussi un flyer personnalisé et pour cela, vous pouvez avoir
recours à un outil de personnalisation de flyer. Ce type d’outil permet de
personnaliser un flyer à un prix abordable, en suivant en ligne quelques étapes de
personnalisation. Tout commence par le choix du thème, à travers les galeries
existantes.

Après avoir choisi l’image correspondante au thème, la personnalisation se poursuit
avec l’insertion du texte, en choisissant son emplacement, la police à utiliser et son
orientation. Le logo peut être inséré une fois que l’image et le texte ont trouvé leur
place. Il ne faut pas oublier l’orientation du flyer, c’est-à-dire choisir entre les deux
modes, portrait et paysage.

Vous aurez ensuite le choix entre différents papiers, mats, satinés ou brillant pour
imprimer votre flyer.

Les finitions

Une imprimerie propose généralement plusieurs types de finitions pour un flyer : il y a
la pose de vernis, le pelliculage, les découpes originales, le gaufrage et la dorure à
chaud.

La pose de vernis
consiste à mettre une légère couche de vernis à la machine en
guise de protection. On peut aussi utiliser de l’acrylique qui est plus visible ou le
vernis UV ou encore le vernis sélectif.

Le pelliculage
est le mode de finition le plus utilisé, car il propose un excellent
rapport qualité-prix. Cela consiste à mettre une couche de films plastiques sur le
flyer, non seulement pour le protéger, mais aussi pour lui donner un aspect classe.

Les découpes originales permettent de donner une forme originale au flyer, des
formes arrondies, géométriques…
Le gaufrage se charge de la mise en relief et dans ce cas, le verso du flyer ne sera
pas imprimable, car le relief du verso suivra les déformations inverses.

La dorure à chaud
est un procédé qui permet de déposer une couche dorée ou
argentée sur le flyer. C’est une finition très coûteuse, mais elle met en valeur les
flyers destinés à présenter un produit ou service haut de gamme.

Tenir compte de la législation en vigueur

Lorsque le moment est venu de distribuer les flyers, c’est-à-dire après avoir élaboré
une stratégie pour la présentation, la forme et le contenu, les concepteurs ont
toujours tendance à oublier un détail important et qui relève pourtant de la
réglementation en vigueur.

Ce sont des mentions obligatoires surtout si le flyer a pour objet la promotion
commerciale d’une activité ou d’un produit.

Le flyer doit laisser apparaître certaines mentions obligatoires comme l’indication de
ne pas le jeter sur la voie publique par exemple. Le flyer spécifie également le nom
de l’imprimeur et des spécifications liés à certains produits.

S’il s’agit d’un produit alcoolique, il doit par exemple mentionner le fait que l’abus
d’alcool est nuisible à la santé. Pour ce qui est des images, elles doivent respecter
les droits des auteurs.

Les mentions obligatoires sur les flyers
Les flyers sont considérés comme étant des imprimés, qui présentent une activité ou
un produit et ils peuvent avoir un objectif commercial pour son auteur.

La vocation publicitaire du flyer ne dépend que du message qu’il véhicule et de la
cible à laquelle il est destiné. Il existe donc différentes mentions qui sont obligatoires
sur un flyer.

L’identit
éde l’imprimeur

Le flyer doit mentionner le nom et l’adresse de l’imprimeur, conformément à la loi en
vigueur. Si l’imprimeur est également le concepteur de l’imprimé, le flyer devra porter
la mention « Imprimé par nos soins ».

Les seules exceptions à cette règle sont les cartes d’invitation, des cartes de visite,
et tout autre ouvrage de ville.

Lesmentionsl
égalesconcernantlespersonnesmoralesetlespersonnesphysiques
immatriculées

Conformément aux articles R. 123-237 et R. 123-238 du code de commerce, tous
documents publicitaires, donc le flyer doit indiquer le numéro de RCS avec le nom de
la ville du Greffe, la dénomination sociale et le siège social, et la forme sociale dans
le cas des personnes morales, avec le montant du capital social s’il s’agit de sociétés
commerciales.

La mention
«ne pas jeter sur la voie publique»

La mention « Ne pas jeter sur la voie publique » doit impérativement se trouver sur
un flyer, conformément à l’article L. 541-10-1 du Code de l’environnement.

Cette notion est utilisée pour faire respecter la salubrité publique, même si la
distribution gratuite de flyer sur la voie publique est soumise à des arrêtés
préfectoraux. C’est une mention qui évoque la responsabilité de celui qui reçoit le
flyer, à ne pas salir la voie publique.

La détermination du budget

Les entreprises qui proposent la création et l’impression de flyers sont nombreuses, il
y a les graphistes, les agences de communication, les imprimeurs, les photographes
et les distributeurs. La réussite du flyer dépend aussi du budget qui lui est alloué, il
faut donc trouver le meilleur rapport qualité/prix, d’où l’importance du choix de
l’imprimeur.

Le budget joue un rôle important dans la réussite d’un flyer, car il faut tenir compte
du coût d’impression des flyers. Le budget est donc à établir en fonction de la cible à
laquelle le flyer sera destiné.

Pour réduire les coûts d’impression, vous pouvez aussi avoir recours aux papiers
couchés recyclés qui se reconnaissent à leur couleur un peu grisée, mais qui n’a pas
de conséquence sur la qualité d’impression.